Job searching in Australia as an exchange student

Posted On Nov 7th, 2016

EN / FR

A few weeks have passed since my last post, so apologies for the delay! I went travelling in September during the ‘spring break’ and I’ve been flooded with assignments and essays, along with exam preparation since I’ve been back. On top of that, I had my birthday plans to think about for my 21st. I’m on campus right now and I have taken a little break from exam revision to write about a few things; job searching, balancing uni life and enjoying your exchange abroad.

Job searching

After 3 months of looking for work, I finally got myself a retail job in the city centre! I wanted to find a job out here to cover extra expenses during my year abroad. I sought advice from the university’s Employment and Volunteering Services, as I was new to the country and wanted to know how to go about things. For instance, you’ll need a Tax File Number (TFN) from the Australian Tax Office to work in Australia, which is one of the first things that I applied for. If you’re interested, check out the link below which will explain things in more detail:

https://www.ato.gov.au/Individuals/Tax-file-number/Apply-for-a-TFN/

A TFN is like an NI number (National Insurance) which is required when it comes to things like working, taxes etc… I received a lot of advice and support from one the employment service advisors regarding job application processes in Australia.

Some of the key things that I learnt about was the importance of networking and tailoring my CV for Australian employers. Wherever you decide to travel to, it’s good to network and meet new people, not only will this broaden your friendship groups, but you might meet people who’ll be able to advise you about looking for work and point you in the right direction. Until recently, the structure and content of my CV had remained the same. I began to feel progress with my job search, once I made my CV more skills-based to appeal to employers. So my previous work experience in retail was complemented with the changed structure and content of my CV.

As the impatient person that I can be, the process seemed long because I was so used to finding work quickly back in London. There were many times when felt like giving up because things were going nowhere. But I was determined to find a job, and eventually, my perseverance paid off! I’m so glad and I feel relieved because I’m now working in a store that is fun and cool to work in, while being surrounded by lovely colleagues, making the experience enjoyable. So if you’re planning on finding a job while you’re on an exchange, it’s not impossible to find one that you’re looking for but it will take a lot of patience. Consider the fact that things may be different from your home country, so it’s up to you to get clued up on how things are done to make the process easier.

Working in a foreign country comes with having to learn about its tax system, but learning about Australia’s superannuation system has been quite confusing. It’s basically a system where your employer pays 9.5% of your wages into a super account while you’re working, and contributes towards your pension. As a temporary resident in Australia, you can claim the money back once you’ve left the country and your visa has expired. So yaay, I’ll be going back home with my taxes back and money contributed into my super fund.

Balancing uni life and enjoying your exchange

It has been difficult at times to balance uni work and my social life out here. There are always events going during the week and of course parties and trips at the weekends. Unlike some people here as exchange students, all my assignments and exams count 100% towards my degree back in France, so I can’t afford to fail my courses. If I fail my courses (which I won’t), I may end up having to repeat a year to make up for the low grades, and I definitely ain’t got time for that. So it’s essential for me to pass, but it also adds pressure and stress sometimes. It can be difficult to do this, especially since I came to Australia to have fun and enjoy the experience of living abroad.

Sometimes I envy the other students whose degrees back home aren’t affected by the grades that they obtain here, and only have to pass their courses. They’re so lucky! I’ve often had to decline invites to events for the sake of studying and completing assignments. But I do remind myself that the end of the semester is fast approaching and I’ve got the long summer holiday coming up, where there will be plenty of time to go out, relax and have fun enjoying summer in Australia.

Lastly, I’d like to thank everyone who wished me a happy birthday and to those that were able to come and celebrate my 21st with me

Alright, I’m going to write up my next post about my trip to Indonesia during the ‘spring break’. Hope this post has been insightful

Plusieurs semaines sont passées depuis mon dernier post, désolée pour ce retard ! Je suis partie voyager, en septembre, pendant les vacances de printemps (spring break) puis j’ai été inondé de travail et de dissertations, le tout en préparant mes partiels ! De plus, j’avais à penser à mes plans quant à mon 21e anniversaire. Je suis sur le campus en ce moment même, et j’en ai profité pour prendre une petite pause dans mon travail de révision pour écrire au sujet de quelque chose de bien précis :la recherche d’emploi, comment équilibrer la vie universitaire et profiter de votre échange à l’étranger.

La recherche d’emploi

Après 3 mois de recherche de travail, j’ai finalement trouvé un emploi au détail au centre-ville ! Je voulais trouver un emploi ici pour m’aider à financer les dépenses supplémentaires de mon année à l’étranger. J’ai demandé conseil aux services d’emploi et de bénévolat de l’université, car étant nouvelle dans le pays je voulais savoir comment procéder. Par exemple, vous aurez besoin d’un numéro de dossier fiscal (Tax File Number- TFN) de l’Australian Tax Office, pour travailler en Australie, qui est l’une des premières choses que j’ai entrepris. Si vous êtes intéressé-e-s, consultez le lien ci-dessous qui vous expliquera les choses plus en détails:

https://www.ato.gov.au/Individuals/Tax-file-number/Apply-for-a-TFN/

Un TFN est comme un numéro fiscal, il est nécessaire quand il s’agit de travail, des impôts, etc … J’ai reçu beaucoup de conseils et de soutien de la part du conseiller du service de l’emploi concernant les processus de demande d’emploi en Australie.

Les principales choses que j’ai appris fut l’importance des réseaux et l’adaptation de mon CV pour les employeurs australiens. Où que vous décidiez de voyager, il faut vous constituer un réseau et rencontrer de nouvelles personnes. Non seulement cela élargira vos groupes d’amitié, mais vous pourriez rencontrer des personnes qui seront en mesure de vous conseiller sur la recherche de travail et vous mettre dans la bonne direction. Jusqu’à récemment, la structure et le contenu de mon CV étaient restés les mêmes. J’ai commencé à sentir le progrès avec ma recherche d’emploi, une fois que j’ai fait mon CV plus basé sur les compétences pour attirer les employeurs ici. Donc, mon expérience de travail précédente dans le commerce de détails fut complétée avec la structure et contenu plus adaptée de mon CV.

En tant que la personne impatiente que je peux être, le processus me semblait long! J’étais si habituée à trouver du travail rapidement à Londres. Beaucoup de fois j’ai eu envie d’abandonner parce que les choses n’avançaient pas. Mais j’étais déterminée à trouver un emploi, et finalement, ma persévérance a payé ! Je suis tellement heureuse maintenant et soulagée,car je travaille dans une boutique amusante et cool, tout en étant entourée par des collègues sympas, ce qui rend l’expérience agréable. Donc, si vous envisagez de trouver un emploi pendant que vous êtes en échange, ce n’est pas impossible, mais il vous faudra beaucoup de patience. Considérez le fait que les choses peuvent être différentes de votre pays d’origine, c’est donc à vous de vous renseigner sur la façon dont les choses sont faites pour faciliter le processus.

Travailler dans un pays étranger en vient à apprendre sur son système fiscal, et l’apprentissage sur le système australien a été assez déroutant. C’est essentiellement un système où votre employeur paie 9,5% de votre salaire dans un fonds d’épargne (super fund account), alors que vous travaillez et contribuez à votre pension. En tant que résident temporaire en Australie, vous ne pouvez demander cet argent qu’une fois que vous avez quitté le pays et que votre visa a expiré. Alors yaay ! Je vais retourner chez moi avec tous mes remboursements d’impôts et l’argent contribué dans le compte !

Equilibrer la vie universitaire et profiter de votre échange à l’étranger

Il a été assez difficile parfois d’équilibrer travail et ma vie sociale ici. Il y a toujours des événements pendant la semaine et bien sûr des soirées et des voyages les weekends. Contrairement à certains étudiants en échange ici, tous mes travaux et examens comptent à 100% pour mon diplôme en France, donc je ne peux pas me permettre d’échouer. Si je ne valide pas mes cours (ce qui n’arrivera pas), je peux me retrouver à devoir compenser mes notes en refaisant une année de plus, et je n’ai certainement pas le temps pour ça. Donc, il est essentiel que je valide mon année ici, ce qui n’est pas sans ajouter stress et pression. Il peut être difficile de prendre tant de temps pour travailler ici, alors que je suis venue en Australie pour m’amuser et profiter de l’expérience de vivre à l’étranger.

Parfois, j’envie les autres étudiants, dont leurs notes obtenues ici n’affectent pas l’obtention du diplôme et n’ont qu’à se contenter de passer leur cours. Ils en ont de la chance! J’ai souvent eu à décliner des invitations à des événements dans le but d’étudier et de terminer des travaux. Mais je me rappelle que la fin du semestre approche et que les longues vacances d’été sont à venir, où il y aura beaucoup de temps pour sortir, se détendre et s’amuser en profitant de l’été en Australie.

Enfin, je voudrais remercier tous ceux qui m’ont souhaité un joyeux anniversaire et ceux qui ont pu venir célébrer mon 21ème avec moi

 

Bon, je vais écrire mon prochain post sur mon voyage en Indonésie. J’espère que ce post fut assez perspicace !

Leave a Reply

%d bloggers like this: