Finally Out Here In Australia

Posted On Sep 12th, 2016

EN / FR

So I’m finally Out Here In Australia! Can’t believe that I’ve been here for 2 months. There’s truth in the saying -time flies when you’re having fun. I’ve been so busy and lots of things have happened. So I’ll fill you guys in on what I’ve been up to so far.

1) The search for accommodation

I’m being honest when I say that my search for permanent accommodation in Adelaide, has been one of the most stressful things that I’ve had to do so far. Finding accommodation in your own country can be a difficult task, but doing it in a foreign country is a whole other story. I arrived in Adelaide 2 weeks before the suggested arrival date to find a place to live in time for the start of the semester.

I decided to look for privately managed student housing rather than ones managed by the university, as it was the cheaper option. (University managed accommodation can range from $220-$270 a week) Here’s what I was looking for; a place really close to the university, at no more than $180 per week, with utilities included in the rent. But was it easy to find? In my case it wasn’t. I stayed in temporary accommodation for a month, while I spent almost every day searching for places and viewing houses. Shout out to my friends on Melbourne Street for letting me stay at their place! Xox

The university’s accommodation service definitely helped with my search, as I was able to get all my questions answered and be informed about the things to look out for. From my experience, here are a few things that you should consider when looking for privately managed accommodation:

If you’re planning on doing a year or semester abroad, find out if your university has an accommodation service. Things may be different in your home country when it comes to renting, that way someone will be able to explain how to go about things.

Looking for accommodation in France was much easier for me than it was in Australia. This was mainly because I had my family around to help me and I wasn’t in a rush to find a place. Also, my monthly rent was much cheaper than it is in Australia (rent was €150 a month, people don’t be believe me when I tell them).

After what seemed like a never-ending search for accommodation, I managed to find a room in a shared house through an estate agent. It’s located 20 minutes away from the uni by bus. It’s my first time living with housemates, as I previously lived in a studio by myself in France and it has taken lots of getting used to. It’s a pretty hit and miss situation when you move into a house with people that you don’t know. Either you’ll be lucky and get on with everyone or you’ll share a house with people that you can’t stand. It’s all down to luck. Hopefully you guys will be lucky! You can try to find a place to rent with people that you know, then again it’s good to mix with different people to form new friendship groups. My living situation has been fine, but I would’ve preferred to live in a studio again like I used to in France.

2) Orientation Week (18/07/2016 – 25/07/2016)

snapchat-6074757567420365139The orientation week was organised to welcome the new exchange students starting in the second semester. Talks, presentations and tours were held throughout the week to get us familiar with the uni. I’m glad that I went on the library tour, because it turns out that I spend most of my time there outside of lessons. AND OF COURSE, the week was filled with parties, outings and BBQs organised by the university and the ESN (Exchange Student Network).

Urimbirra Wildlife Park & Victor Harbor (Day Trip)

The most memorable thing about the orientation week was the day trip organised by the university, which is where I got to visit a wildlife park and the coastal town Victor Harbor. It was a cool experience and I’m glad that I went on the trip, as I got to feed kangaroos, and see other animals native to Australia. Even though I’m smiling in this picture, I was actually terrified! But now that’s one thing crossed off my list of things to do while I’m here.

3) Settling in as an exchange student in Adelaide

I haven’t had any difficulties settling in as an exchange student here in Adelaide. I rarely find myself feeling bored as there’s always something going on,  like outings, parties and local events. It’s really easy to get around the city and most things are within walking distance. I will say, that as someone who relies on buses to get around, the public transport here is terrible. It’s not unusual to find yourself waiting up to 20 minutes for a bus. I’ll never complain about TfL (Transport for London) ever again! In fact TfL is amazing in comparison to Adelaide Metro.

The locals here are very friendly, which is what surprised me when I arrived here. I often asked myself, “why is everyone so nice here?”.  I’ve noticed that strangers are very willing to help you out. On two occasions, I accepted car rides from random strangers offering to take me where I needed to go, which is something that I’d NEVER EVER consider doing in London or in France. But don’t worry I haven’t lost my sense of ‘stranger danger’.

Well that’s it for now! Thanks for taking the time to read this post, look out for my next one!

Donc je suis enfin en Australie ! C’est incroyable de croire que ça fait 2 mois que je suis ici. C’est vrai quand les gens disent que le temps passe vite quand tu t’amuses. J’ai été tellement occupé ces derniers temps et beaucoup de choses se sont passées. Donc, je vais vous tenir au courant sur tous les choses important qui ont eu lieu.

1) La recherche pour le logement

J’admets que ma recherche pour le logement permanent à Adélaïde, a été une des choses le plus stressant que j’ai fait jusqu’à présent. Trouver du logement dans ton propre pays peut être une tâche difficile, mais le trouver dans un pays étranger c’est une autre histoire. Je suis arrivée à Adélaïde 2 semaines avant la date d’arrivée conseillée par l’université pour me donner du temps pour trouver de l’hébergement à temps pour le début du semestre.

J’ai décidée de chercher de l’hébergement étudiant privée au lieu du logement gérer par l’université, parce que cette option était le moins cher. (L’hébergement universitaire peut varier de $220-$270 par semaine). Voici ce que j’ai essayé de trouver : un endroit proche de l’université, pas plus de $180 par semaine, avec les charges comprises dans le loyer. Etait-il facile de trouvé ? Pour moi, ça n’a pas était le cas. Entre temps, j’ai habité dans un logement temporaire pour un mois, pendant que j’ai cherché et allée visité des maisons. Merci à mes amis sur Melbourne Street que m’ont hébergé chez eux ! xox

Le service d’hébergement de l’université m’a surement aidé avec ma recherche, car ça ma permit d’avoir des réponses sur tous mes questions et d’être informer sur tous les choses d’être conscient. D’après mon expérience, voici de choses donc vous devrait considérer si vous voudrais chercher du logement étudiant privé :

• Signez pas un bail de 12 mois. Vous pourriez finir par ne pas aimer ou vous vivez, et vouloir quitter votre logement. Les choses peuvent devenir compliqué pour mette à fin votre contrat de bail. Pour éviter ce stress, signer un bail qui durent entre 3-6 mois. J’ai signé un bail de 6 mois, avec la possibilité de le prolonger jusqu’à 12 mois
• Ne soyez pas pressuriser de signer des documents. Prenez votre temps de réfléchir sur votre décision. Gardez vos options ouvertes, prenez pas le premier endroit que vous allez voir (sauf si vous êtes sûr à 100%)
• Ne payez pas de dépôt de garantie ou signe un bail sans avoir vu le logement. Je ne comprends pas comment quelqu’un peut faire ça sans voir l’endroit où il va vivre. J’ai rencontré des gens qui ont fait ça …bon chacun son choix, ce n’est pas quelque chose que je conseillerai. J’ai visité quelques maisons qui donnée des ambiances bizarres avec des individus douteux vivant…bref aller voir l’endroit en premier !
• Et finalement…LISEZ VOS CONTRAT DE BAIL, Cela peut vous sembler assez évident mais j’ai rencontré de gens qui l’ont pas faite. Heureusement, j’ai eu la chance de relire mon contrat de bail avec l’un des membres du personnel du service d’hébergement. Ils ont été très efficace pour faire en sorte que j’avais tout compris. Ça ne serait pas l’idéal d’avoir des surprises après avoir signé le bail sans le lire…

Si vous envisagez de faire un semestre ou une année à l’étranger, voyez si votre université offre un service d’hébergement. Les choses peuvent être diffèrent par rapport à votre pays, et quelqu’un pourra vous expliquer comment faire les choses.
Ça été beaucoup plus facile de trouver du logement en France comparé en Australie. Notamment parce que j’avais ma famille là pour m’aide et je n’étais pas aussi pressé de trouver quelque pars. De plus, mon loyer mensuel était moins cher comparé à l’Australie (loyer était €150 par mois, les gens ne me croient pas quand je leurs dit).

Après ce qui semblait comme une recherche infinie, j’ai réussi à trouver une chambre dans une maison en collocation, par une agente immobilière. La maison est situé 20 minutes de la fac en bus. C’est la première fois que je vie en collocation car précédemment j’habité seule dans un studio en France, donc il a fallu beaucoup de temps pour s’y habituer.
C’est une situation de réussite ou échec quand tu emménage dans une maison avec des gens que tu ne connais pas. Soit vous avez de la chance et habite avec des collocateurs qui vous entendez bien ou vous pourriez vivre avec des gens que vous ne pouvez pas supporter. Ça dépend tout de la chance. Espérons que vous auront de la chance ! Vous pouvez essayer de chercher un logement à louer avec de gens que vous connaissez, mais c’est aussi bien de mélanger avec d’autre personne pour former de nouveaux groupe d’amitié. Ma situation de vie actuelle, les choses se passe bien, mais j’aurais préféré vivre dans un studio comme en France.

2) Semaine d’intégration (18/07/2016 – 25/07/2016)

La semaine d’orientation a été organisée pour accueillir les nouveaux étudiants en échange arrivant pour le 2e semestre. Des conférences, présentations et des visites ont été organisées tout au long de la semaine pour nous faire familier avec la fac. Je suis contente d’avoir participé à la tour de la bibliothèque, parce qu’il se trouve que je passe la plupart de mon temps en dehors des cours-la. Et bien sûr, la semaine a été remplie de soirées, des sorties et des barbecues organisés par l’université et le ESN (Exchange Student Network).

Excursion à Urimbirra Wildlife Park et Victor Harbor

La chose la plus mémorable de la semaine d’intégration été l’excursion organisée par la fac a Urimbirra Wildlife Park et Victor Harbor. Ça été une expérience cool, et je suis contente d’y avoir allée, car j’ai eu l’opportunité de nourrir les kangourous, et voir d’autres animaux indigènes en Australie. Même si je suis souriant dans cette photo, j’avais trop peur ! Mais maintenant, c’est quelque chose que j’ai réussi à faire sur ma liste de choses à faire pendant que je suis ici.

img_20160722_171530

3) S’installer en tant qu’etudiant en échange

Je n’ai pas eu de difficulté en tant qu’étudiant en échange ici à Adélaïde. Je me sens rarement ennuyé car il y a toujours quelque chose qui se passe, que ce soit des sorties, soirées ou des évènement locaux. Il est vraiment facile de se déplacer dans la ville et la plupart des choses sont courte distance à pied. Je dirai que, comme quelqu’un qui compte sur les bus pour se déplacer, le transport public ici est terrible. Il n’est pas rare de vous retrouver en attente jusqu’à 20 minutes pour un bus. Je ne vais jamais me plaindre de TfL (Transport for London), plus jamais! En fait TfL est fantastique par rapport à Adelaide Metro.

Les habitants ici sont très amicaux, ce qui est ce qui m’a surpris quand je suis arrivé. Je me suis souvent demandé, « pourquoi les gens sont aussi gentille ici ? » J’ai remarqué que les étrangers sont très disposés à vous aider. A deux reprises, j’ai accepté des promenades en voiture par des inconnus au hasard offrant de me prendre où je devais aller, ce qui est quelque chose que je ne ferais jamais à Londres ou en France. Mais ne vous inquiétez pas je ne l’ai pas perdu mon sens de « étranger danger».
Eh bien, ce sera tout pour le moment!

 

Merci d’avoir pris le temps de lire ce post, regarder mon prochain !

Leave a Reply

%d bloggers like this: